Site officiel de Pierre-Gilles Bellin – éco-construction – transition écologique – démocratie – crises

Solutions douces pour un monde en mutation

Face aux crises, à l'immigration, au climat, aux guerre et aux violences d'Etats.

Mon travail est consacré à la mutation actuelle. Cette mutation s’inscrit certes dans l’habitat, car habiter devrait être habiter le Vivant. Notre empreinte débouche sur une crise planétaire, à l’analyse de laquelle j’ai consacré par exemple Les écosolutions à la crise immobilière et économique, ou pour laquelle je tente d’avancer des solutions individuelles (L’habitat bio-économique, éditions Eyrolles). S’y ajoute, sur le plan concret, l’activisme sur le terrain, in situ, comme lorsque, par exemple, nous avons empêché l’installation d’un stade en forêt de Brocéliande (voir ici).

Ces crises simultanées interpellent nos consciences, la politique, l’économie : tels sont les sujets des articles que je laisse sur Mediapart, dont les points communs sont la déshumanisation, les limites à la démocratie, la barbarie, ce monde à la Orwell dont Edward Snowden ou Julian Assange rendent compte à leurs manières. Les décodeurs, Les passeurs d’alertes, quelques journalistes, des individus rares et isolés, sont les vigiles trop rares des libertés, tentant de parler à travers le bâillon de la loi sur le secret des affaires, le secret-défense, ou le harcèlement juridique.

C’est pourquoi j’ai créé la maison d’édition numérique Arca Minore, donnant la parole à des activistes pacifiques. Un premier ouvrage vient de voir le jour, Chronique d’un activiste de la cause animale. Cette présentation  serait incomplète sans souligner ce que je dois au transpersonnalisme, aux fulgurances de Shri Aurobindo ou de Carl Gustav Jung… tout autant qu’à celles de Schumpeter, d’Alan Turing, de Kurt Gödel ou de Montesquieu.

Pierre-Gilles Bellin

Livres à la une

Articles de presse

2017: quand anticiper une nouvelle crise type 2008? (1/3)
Poser cette question exige de regarder tous nos engagements, de les relier aux besoins de financements liés à la bio-crise, au changement énergétique et l’insécurité engendrée par ces évolutions. La situation en 2017 s'est en fait très dégradée depuis 2008 et nous approchons d'un retournement de cycle. Probabilité accrue par un récent rapport du FMI sur le niveau record de la dette mondiale.
Législatives : la 3e circonscription d’Ille-et-Villaine restera-t-elle hollandiste ?
Dans la victoire aux présidentielles de Monsieur Macron, la Bretagne occupe une place majeure : entre partis politiques et mouvements citoyens, comment la troisième circonscription d’Ille-et-Villaine illustre-t-elle les mutations actuelles ?
Vous reprendriez bien un peu de glyphosate, Monsieur Hulot ?
Tandis que le temps s’accélère face au changement climatique et à la destruction des espèces, Monsieur Hulot paraît dépassé par la stratégie médiatique des industriels et des poids lourds du gouvernement. L’homme semblait pourtant au fait des stratégies d’image. Naïveté, cynisme ?
Un ex-Président ne devrait jamais écrire ça : le livre de François Hollande
Il s’agit d’un livre assez épais, donc je me le suis procuré dans le monde virtuel chez Kindle pour 15,99 euros au lieu de 22. Et le prix unique du livre, s’emporte le citoyen-auteur que je suis, submergé par le consommateur fauché ! Fiche de lecture éminemment subjective. Caricature d'Anouk Depeyrot. Par Pierre-Gilles Bellin.
Retour d’une crise financière: risques pour les épargnants et tous les autres (P II)
Que se passerait-il pour nos comptes bancaires dans le cas d’une nouvelle crise financière ? Lumière sur la double stratégie de l’état et des banques. Par Pierre-Gilles Bellin, auteur des "Ecosolutions à la crise immobilière et économique" (Eyrolles).
La vacance de Monsieur Hulot
La loi de 2015 sur la transition énergétique l’annonçait : « la politique énergétique nationale a pour objet de réduire la part du nucléaire (…) à 50 % à l’horizon 2025 ». Novembre 2017 : sous le regard de Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, Nicolas Hulot le lâche : on oublie ce pan de la loi. Mais derrière, la France paraît renoncer à la transition énergétique. Explications.